LA GRAPHOPÉDAGOGIE

RÉÉDUCATION DE L’ÉCRITURE

Il n’est jamais trop tard pour restaurer son écriture

Quel que soit votre âge, la rééducation de l’écriture vous permet de vous réconcilier avec votre écriture.

Installée dans le Gard, en Languedoc-Roussillon, Occitanie,
Isabelle GODEFROY propose des cours particuliers d’écriture pour enfants, adolescents, étudiants, adultes, en difficulté d’écriture.
La rééducation de l’écriture s’adresse autant aux enfants en cours d’apprentissage (à partir de 4 ou 5 ans) qu’aux personnes rencontrant des difficultés particulières: gauchers, troubles dys, précocité, autisme, douleurs et crampes, handicaps, accidents (AVC, accident de la main…)
En savoir plus

Qu’est-ce que la graphopédagogie ?

Une méthode efficace pour remédier aux difficultés d’écriture : aider à acquérir l’aisance du geste, écrire sans causer de fatigue, de douleur, ou de tensions afin d’obtenir une écriture fluide, claire et lisible.

Quand faire appel à la graphopédagogie ?

  • Quand l’écriture est trop lente, illisible, douloureuse, source de fatigue,
  • Quand on utilise toute son énergie dans l’effort pour écrire,
  • Quand on se plaint de douleurs diverses: à la main, aux doigts, au poignet, à l’épaule…,
  • Quand les perturbations de l’écriture vont de pair avec des difficultés scolaires.

Pourquoi faire appel à la graphopédagogie ?

  • Pour retrouver une écriture fluide, rapide et efficace et automatiser le geste,
  • Pour retrouver le plaisir d’écrire sans crispation,
  • Parce que l’écriture est une compétence transversale, elle intervient dans toutes les matières scolaires et à de nombreux moments de la vie ( études, CV, partiels, concours…),
  • Pour retrouver l’estime de soi.

A qui s’adresse la graphopédagogie ?

Chez l’enfant ou l’adolescent les difficultés d’écriture sont souvent à l’origine de l’échec scolaire. Quand ça n’est pas le cas, c’est de toute façon associé à un sentiment de dévalorisation.

Enfants
Chez les enfants on peut déceler dès la maternelle des difficultés dans le maniement des outils scripteurs, d’où l’importance d’un entraînement moteur adapté (motricité globale, motricité fine, manipulations), d’une préparation à la tenue et d’une méthode cohérente de l’ apprentissage de l’écriture cursive. Le diagnostic de dysgraphie ne peut être posé chez l’enfant avant 7 ans. Pourtant, les difficultés en graphisme et dans le pré-apprentissage de l’écriture sont fréquentes chez le jeune enfant. Dès la Grande Section de maternelle, des séances peuvent être mises en place afin de soutenir l’enfant dans ses acquisitions de base, lui donner un coup de pouce et d’éviter des difficultés ultérieures.

 Adolescents
Les difficultés d’écriture apparaissent chez de nombreux collégiens et ce, dès l’entrée en 6ème. En cause; la vitesse exigée et la quantité d’écrits beaucoup plus importante à fournir. Le collégien est face à un dilemme: s’il accélère il perd en lisibilité et l’écriture se dégrade, s’il « s’applique » il n’aura pas l’intégralité du cours.
Le problème est encore plus épineux lorsque s’ajoute  le stress lié aux enjeux tels que: évaluations, examens, concours…

Étudiants / Adultes
Chez l’adulte, les difficultés d’écriture  atteignent bien souvent la personnalité dans ce qu’elle a de plus intime, elles peuvent entrainer des difficultés tant dans la vie privée que dans la sphère professionnelle. La plupart des adultes ont trouvé au fil du temps des stratégies de contournement mais dans certaines occasions le recours à l’écriture manuscrite est indispensable: partiels, examens, concours, lettre de motivation ….