Résultats Avant/Après rééducation

Les enfants de maternelle

Louca 5 ans

Louca, par ailleurs bon élève, peinait pour écrire. Gaucher,  il n’arrivait pas à  adopter la bonne tenue du crayon malgré  les explications de la maîtresse. Il n’aimait pas écrire, mais lorsque sa maman  lui a proposé de  venir me voir en rééducation,  il a été d’accord et s’est  impliqué à fond !

Dès  la  3ème séance, la tenue de crayon était adoptée ; deux séances de plus et le voilà fin prêt pour  le CP pour écrire …  et aussi  pour lire.

Un grand  merci  à sa maman qui a su l’accompagner avec beaucoup d’attention et de bienveillance.

Bravo Louca tu peux être  fier de toi !

Jules 4ans

Jules est  un petit garçon de MS très intéressé par la lecture et l’écriture cursive mais sa tenue de crayon rendait les choses difficiles. En 4 séances nous avons remis  les choses sur les rails, la tenue est  bien améliorée et je sais pouvoir compter sur sa maman, enseignante,  pour rester  vigilante sur la posture et le maniement  du crayon. Bravo à Jules qui est bien entendu reparti avec son crayon d’or  et  son diplôme !

Les élèves du primaire

CP

Maé CP

Maé, une jeune fille  vive et dynamique,  a commencé les cours d’écriture en fin de CP. Parents et enseignants s’accordaient  à dire que  son écriture était souvent  « baclée » , impulsive et  manquait de soin. Rapidement  l’écriture de Maé est devenue plus régulière et le geste s’est fait plus rapide, entrainant moins de fautes de copie. Il n’y a pas de  miracle à cela, il suffit de voir  que  sa tenue de crayon avant  rééducation empêchait toute  mobilité des doigts. Un fois  restaurée la bonne  prise du crayon, Maé a pu  facilement régulariser son écriture et gagner en vitesse.

Bravo Maé !

Jean CP

Août 2019

J’ai eu aujourd’hui l’immense plaisir de revoir un ancien élève 1 an et 1/2 après la fin de sa rééducation et de constater qu’il n’avait oublié aucun des conseils donnés alors. Parti de loin, nous avons commencé la rééducation de son écriture en CE1 jusqu’au 1er trimestre de CE2.
Aujourd’hui, Jules souhaitait des conseils pour choisir un stylo plume (demandé par la maîtresse de CM2) , il a voulu pour cela consulter « la dame de l’écriture » (moi 😉)
Vous verrez ici les 3 étapes de son écriture
avant rééducation

 Après rééducation
et 1 an 1/2 après la fin de rééducation :

Luka

Les débuts de  Luka en écriture n’ont pas été faciles, il avait mal au bras, c’était  lent et difficile. Il devait terminer son travail  à la maison.Toute les pages de son cahier d’écriture sont ornées du tampon « travail  à terminer »

Luka  écrivait plutôt correctement ses lettres (sauf les lettres rondes), il était extrêmement appliqué et souhaitait bien faire mais  c’était laborieux.

Ce qui était aussi compliqué pour  Luka, c’est  qu’il ne savait pas encore  lire (ce qui n’a rien de surprenant en début de CP) : ce qu’il écrivait n’avait donc pas  beaucoup de sens.

Nous avons  travaillé le geste d’écriture afin d’ôter  les douleurs au bras et donner de la mobilité aux  doigts pour gagner en fluidité et en rapidité. L’apprentissage de la lecture lui a permis rapidement de donner du sens à l’écriture.

Il aura donc fallu 5 séances à Luka  pour  se mettre sur  les rails. Aujourd’hui c’est très rare qu’il doive terminer à la maison et son écriture est très performante. Il  écrit maintenant sur  du  0.2mm  sans  problème à une vitesse de 24.5 lettres/minute (contre 13.4 lettres/minute en début de rééducation). Luka  est prêt pour le CE1.

Bravo !

Elio

Simon

Avril 2019 : Simon est venu au cabinet fin de GS alerté par sa maîtresse  sur  la tenue de crayon. Très crispé, Simon avait mal au poignet et n’aimait pas écrire. Après 7 mois de rééducation Simon écrit sans douleur et  à la vitesse requise pour sa classe. Lors de la séance bilan, nous avons choisi  le stylo qui lui convient, nous avons peaufiné la technique pour souligner proprement à la règle et  appris comment copier  efficacement (passant  de 26 regards à 6 regards pour une phrase de 30 lettres). Simon est donc reparti  diplôme et crayon d’or  en poche. Bravo à lui et à son papa qui l’a accompagné très consciencieusement.

Lorick

Avril  2019: Lorick est venu aujourd’hui pour sa séance  bilan. Tout n’est pas parfait mais Lorick peut-être vraiment fier de ses progrès. L’écriture était vraiment  problématique :

Lorick a commencé ses cours d’écriture en juillet 2018 après un CP bien laborieux concernant l’écriture. Ce ne fut pas facile ; Lorick avait le poignet en suspension accompagné de douleurs, une écriture très  irrégulière, très grosse et assortie d’une extrême lenteur. Très peu concentré lors des séances Lorick a pu compter sur sa maman  pour l’entrainement régulier à la maison. A raison de quelques exercices quotidiens bien ciblés, il a régularisé la taille de son écriture, compris la formation des lettres mais  il ne  m’a absolument  pas  écouté  pour ce qui est de la posture : la main passe encore au-dessus de la ligne d’écriture avec le poignet tordu ! Pour le moment il arrive  à suivre le rythme de  la classe, il est en effet devenu beaucoup plus rapide, passant de 58 lettres à 129 lettres en 5 minutes ; je crains pourtant que les douleurs  reviennent lorsqu’il lui faudra accélérer dans  les classes supérieures…mais il  connaît la solution !

8 séances – 6 mois et  8 jours – Vitesse : 11.6 lettres/minute avant rééducation. 26 lettres/minute à la séance bilan en avril  2019

Gaetan

Gaétan est  un garçon très méritant qui a fait d’énormes  progrès grâce à la prise en charge  conjointe de nombreux professionnels et  au soutien  de sa maman. Venu au cabinet pour une extrême lenteur assortie de  problème d’attention et de grosses difficultés en lecture, Gaétan à fait d’énormes progrès tant  en lecture qu’en écriture. Il est  maintenant lisible, plus rapide, capable de  lire ce qu’il écrit et donc  d’en comprendre  le sens.

Ci-dessous la même  phrase en début et en fin de la rééducation : c’est nettement  plus lisible et beaucoup plus rapide (de 7.6 lettres/min  à 10.3 lettres/min).

7.6 lettres/min  le     17/11/2017


10.3 lettres/min le 21/08/2018

Il a vraiment bien travaillé et  il peut être très fier de lui. Je lui ai  d’ailleurs remis le crayon d’or et un diplôme avant/après amplement  mérités ! Bonne continuation Gaétan !

Gabin

Gabin est  passé de 21 lettres/min  à  32 lettres /min !  c’est bien sûr allé de pair avec  des progrès du point de vue  qualitatif. Ci-dessous son écriture avant rééducation

et après

Nathan

Nathan est un jeune garçon très persévérant, qui surmonte ses difficultés pas à pas.Ce fut une rééducation longue (17 séances), elle aura duré un an: commencée en mars 2017 alors qu’il était au CP et terminée en mars 2018 au CE1 .Il est venu en séance bilan fin mai…. quel chemin parcouru ! Bravo Nathan !

La rééducation de Nathan- CP

Léo

Bravo à  Léo qui en 7 séances a su restaurer son écriture et gagner en vitesse, la disparition des douleurs au poignet y est sans  doute pour quelque chose. Il est maintenant  prêt à suivre le rythme du CM2. (Il faudra rester attentif au placement  du majeur).

CE1

Raphaël

L’écriture pour Raphaël c’était  vraiment  très compliquée. Des douleurs aux doigts dues à une tenue du crayon très crispée, le crayon  qui glisse à tout  bout de champ à cause de la transpiration et une lenteur extrême qui lui amputait fréquemment une partie de la récréation quand il ne fallait pas terminer à la maison. Aujourd’hui il est tout content de pouvoir aller plus vite même si c’est en-deçà  de la vitesse exigée pour  sa classe.

Les  progrès sont au rendez-vous ! Il est passé de 42 lettres en 5 minutes à 92 lettres ! L’écriture est  beaucoup plus  fluide (Raphaël  à même tendance  à vouloir se précipiter pour savourer sa  nouvelle aisance !). En CE2, pour éviter que  l’écriture ne se détériore et  pour bien asseoir ses progrès,  il sera nécessaire de proposer des aménagements en classe, particulièrement sur  les quantités exigées.

Félicitation Raphaël !

Louise

Mes félicitations à Louise ! Grâce à son travail et le soutien de sa maman elle écrit deux fois plus vite qu’avant ! Les douleurs au poignet ont disparu grâce à une tenue du stylo confortable et qui permet une bonne mobilité des doigts. L’écriture est désormais régulière. Elle suit néanmoins une rééducation orthoptique car elle est encore très gênée au niveau attentionnel : oublis de mots, sauts de lignes… Louise va encore progresser ! Jugez plutôt de son avant/après !

Coline

Avril 2019: Je suis particulièrement fière de vous présenter les progrès de Coline élève de CE1. Coline est une très bonne élève, appliquée, consciencieuse mais aussi un peu anxieuse de ne pas arriver à faire parfaitement ce qu’on lui demande.

Elle n’a aucun problème de lisibilité, les lettres sont parfaitement formées mais au prix d’une lenteur excessive. La raison en est simple; Coline écrit  lettre par lettre, elle les « attache »  consciencieusement une à une pour qu’on ne voit pas  les « soudures » …. Du travail d’orfèvre !

Coline écrivait 9.4 lettres/minute en CE1 alors que  la vitesse requise  pour son niveau de classe se situe autour de 32 lettres/ minute. 5 mois et 25 jours plus tard (7 séances), Coline a obtenu une écriture fluide et sa vitesse d’écriture atteignait 28 lettres/minute. Deux mois  plus tard pour la séance « bilan» Coline  a encore gagné en vitesse, dépassant même les exigences de son niveau de classe (autour de 40 lettres/minute). Elle est devenue  une championne ! Je tiens à préciser qu’elle avait un « coach » hors pair : sa maman l’a en effet énormément soutenue et je l’en remercie. La rééducation « méthode 5E » à cette particularité de travailler en étroite collaboration avec le parent.

J’ai oublié de préciser que la tenue de crayon a été aussi rectifiée comme  vous le constatez sur les photos ci-dessous : c’est  une autre particularité de la « méthode 5E », aucune  rééducation ne se fait  sans corriger une mauvaise tenue de l’outil scripteur.

Notre championne est donc repartie avec son crayon d’or et son diplôme.

Lillian

Mars 2019 – Lillian est reparti aujourd’hui avec son crayon d’or et son diplôme. Il a  commencé les cours d’écriture fin CE1. C’est lui-même qui a souhaité venir rééduquer son écriture alors même qu’il n’aimait pas écrire. Il y a eu des périodes assidues où il effectuait ses exercices -maison très régulièrement, des moments de relâchement (la vie n’est pas un long fleuve tranquille) mais au final, Lillian a gagné en confiance en lui et son écriture est devenue fluide, lisible et d’après  la maîtresse « la plus belle de toute la classe » ! Tu peux être fier de toi Lillian, Bravo !

Léni

Mars 2019 – Un beau parcours que celui de Léni. Lorsqu’il est arrivé en rééducation on peut dire que l’écriture lui était vraiment  coûteuse. « Je force »  m’avait-il répondu lorsque  je lui avais demandé pourquoi  il venait me voir. Après une année de  CP à se crisper très laborieusement sur son crayon, Léni et sa maman sont venus au cabinet fin juillet 2018. Le moment idéal pour remettre la tenue du crayon en place  avant  de démarrer le CE1. En  7 séances Léni a fait de très très beaux progrès. Non seulement  il est devenu lisible, son écriture est plus fluide mais il a aussi énormément progressé en vitesse d’écriture, aussi décidons-nous de nous revoir 2 mois  plus tard pour faire le bilan….

Léni est devenu trop rapide ! La maîtresse note un relâchement  dans  le soin,  le travail est bâclé. Nous faisons donc une séance de plus pour rétablir la belle écriture (et ralentir un peu). La maîtresse constate les progrès, Léni repart donc avec son diplôme dont il peut être fier !

Antonin

Antonin est un élève appliqué. Écrire le fait souffrir jusqu’entre les omoplates ! Le poignet est mis à rude épreuve lorsqu’il écrit , les doigts ne sont pas reste.

Je ne résiste pas  au plaisir  de vous montrer son cahier de rééducation

Mi-décembre nous avons fait le bilan de sa rééducation commencée en  mai 2017 (CM1) et terminée  en septembre. Antonin n’a plus mal dans les omoplates ni dans les doigts (le poignet mérite  encore d’être bien surveillé) et il suit le rythme de la classe sans problème. Bravo Antonin !

Elise

Abel

Abel a commencé  sa rééducation de l’écriture  au cours de son CE1 pour  un problème de lenteur. Il y avait  à cela plusieurs raisons :  forte pression sur le stylo, pas de levers le crayon devant les lettres rondes, e apraxiques (avec un arrêt dans  le mouvement), soudures très nombreuses, lettres en plusieurs morceaux….

C’est malheureusement de cette façon qu’il a appris à former les lettres à l’école. En cause  le cahier d’écriture (Jocatop pour ne pas  le nommer) qui propose des modèles  non conformes  aux préconisations du ministère (2015). Faute de formation des enseignants, ces cahiers  sont toujours utilisés. Après 4 séances, Abel sait former  les lettres convenablement, il a aussi gagné en vitesse, passant de 112 lettres à 126 lettres mais  il doit encore progresser dans ce domaine.

Bravo Abel

Nathan

Nathan est un jeune garçon très persévérant, qui surmonte ses difficultés pas à pas.Ce fut une rééducation longue (17 séances), elle aura duré un an: commencée en mars 2017 alors qu’il était au CP et terminée en mars 2018 au CE1 .Il est venu en séance bilan fin mai…. quel chemin parcouru ! Bravo Nathan !

La rééducation de Nathan- CP

Valentin

Nous avons commencé la rééducation de l’écriture de Valentin en juillet 2017 avant  l’entrée  en CE1. Valentin est suivi médicalement pour des troubles de l’attention avec hyperactivité, il est secondé en classe par une AVS.

Après  10 séances, Valentin a fait de très beaux progrès, l’écriture est  plus régulière, la ligne est mieux posée. Voici son diplôme bien mérité ! Bravo Valentin

CE2

Maxime

Maxime s’est engagé dans sa rééducation de l’écriture avec application, régularité et sérieux. Très consciencieux, il a suivi avec attention mes conseils. Il doit encore faire attention à certains petits détails mais je lui fais confiance pour encore progresser à l’avenir. Je sais pouvoir compter sur son papa pour lui rappeler la bonne posture (cahier incliné) et la tenue de crayon quand parfois le majeur refait surface ( !). J’ai eu beaucoup de plaisir à accompagner Maxime, c’est un garçon formidable !

Antoine

La rééducation d’Antoine s’est faite en  2 temps. Nous avons commencé fin CM1 avec de très jolis changements dès la 3ème séance. Mais  c’était  encore très perfectible !

Son écriture avant rééducation :

Et après 3 séances….

Et puis la rééducation s’est interrompue  pendant 6 mois ; Antoine est revenu  à la fin du  1er trimestre de CM2. Quelques « piqures de rappels» ont été nécessaires avant de poursuivre la rééducation. 4 séances  plus tard, Antoine repartait avec son diplôme.

Fanny

Fanny a commencé la rééducation de son écriture fin CE2 (avril 2018). Elle a été suivie en ergothérapie depuis la PS de maternelle car Fanny n’était pas bien latéralisée, il est demandé  à la maman de veiller à interdire l’utilisation de la main gauche. J’avoue  avoir été surprise d’une telle préconisation, il n’y a rien de pathologique  à ne pas être latéralisée en PS voire en MS. En CE2, le test d’Auzias donne un quotient de latéralité franchement à droite.

Suite  à un bilan chez un neuro-pédiatre, celui-ci préconise une rééducation du geste graphique et un entrainement au clavier. Ci-contre un exemple de son écriture avant rééducation : Écriture irrégulière, mauvaise tenue de crayon, lenteur… (154 lettres au BHK)

En fin d’année de CE2 (après 4 séances)  l’écriture s’est  un peu améliorée. La tenue du crayon s’automatise, la tenue de ligne s’améliore, l’écriture est  plus régulière.

Nous faisons  une pause de 2 mois pendant l’été et reprenons en septembre alors que Fanny entame son CM1. Après 4 séances, Fanny est capable d’écrire lisiblement, elle finit ses évaluations dans  les temps. Je la revois deux mois plus tard ; l’écriture s’est  un peu relâchée. Moyennant quelques  piqures de rappel (c’est à ça que sert la séance-bilan), Fanny est repartie avec son beau diplôme.

Son maître aussi a constaté les progrès.

Bravo Fanny !

Solal

Solal a fait deux années en une (CP/CE1). Forcément l’apprentissage de l’écriture s’est fait en accéléré. Aujourd’hui au CE2 il a amélioré sa tenue de crayon,la qualité de son écriture et sa vitesse. Les progrès sont au rdv mais à consolider : bien surveiller la mobilité du pouce et se dicter les phrases dans sa tête lors de la copie.
Bravo Solal !

CM1

Antoine

La rééducation d’Antoine s’est faite en  2 temps. Nous avons commencé fin CM1 avec de très jolis changements dès la 3ème séance. Mais  c’était  encore très perfectible !

Son écriture avant rééducation :

Et après 3 séances….

Et puis la rééducation s’est interrompue  pendant 6 mois ; Antoine est revenu  à la fin du  1er trimestre de CM2. Quelques « piqures de rappels» ont été nécessaires avant de poursuivre la rééducation. 4 séances  plus tard, Antoine repartait avec son diplôme.

Isis

Mars 2019 – C’est au tour d’Isis de recevoir son crayon d’or et son diplôme

Lymann

En 5 séances, Lymann, élève de CM1 a su retrouver une belle écriture et gagner en rapidité. Lymann était très lent, il tenait mal son crayon et se plaignait de douleurs. En 4 mois, il a corrigé sa tenue de crayon, son écriture est devenue plus fluide et plus rapide, même s’il doit encore progresser de ce côté-là. Il est revenu me voir pour son bilan de fin de rééducation en mars 2019, soit 6 mois après la fin de sa rééducation. La posture et la tenue de crayon se sont un peu relâchées, une « piqure de rappel » était donc bienvenue mais Lymann suit le rythme du CM2 (il doit parfois rester un peu en récréation pour terminer son travail mais l’écriture n’est peut-être pas seule en cause et c’est très occasionnel alors que c’était fréquent auparavant). Il est bien sûr reparti avec son crayon d’or et son diplôme et il peut être fier de lui. Bravo Lymann !

Rubens CM1

J’ai eu énormément de plaisir à accompagner Rubens dans la rééducation de son écriture. Il a travaillé comme  un chef ! La maîtresse propose que soit mis en place à l’école un PAP, ce qui lui permettra de consolider tout  ça à son rythme. Et comme les deux parents assistaient aux séances, je sais  pouvoir compter sur eux pour faire  les rappels  nécessaires si besoin.

Bravo Rubens ! C’est super !  Crayon d’or et diplôme bien mérités !

Constance

Constance, gauchère,  avait une belle écriture mais sa mauvaise posture lui procurait des douleurs au poignet. En  4 séances, le problème a été réglé mais elle a aussi sacrément gagné en vitesse, passant de 24 lettres/ minute à 47 lettres/min.Bravo Constance !

Andréa

Au tour d’Andrea d’obtenir son diplôme après 7 séances de rééducation. Andrea se plaignait de douleurs et il n’était pas assez rapide. Objectifs atteints !

Reveline

Rêveline a maintenant  une  belle écriture fluide qui peut (et doit)  encore gagner en vitesse. Rêveline peut être fière du chemin parcouru  car ça n’a pas été facile mais  les  résultats sont au rendez-vous. La maîtresse m’écrit : « L’écriture de Rêveline s’est nettement  améliorée : les lettres sont bien formées, nettes, elle fait beaucoup moins d’erreurs de copie, son travail est beaucoup plus soigné. Les résultats sont plus que  satisfaisants »

Léo

Bravo à  Léo qui en 7 séances a su restaurer son écriture et gagner en vitesse, la disparition des douleurs au poignet y est sans  doute pour quelque chose. Il est maintenant  prêt à suivre le rythme du CM2. (Il faudra rester attentif au placement  du majeur).

CM2

Axcil

Voici le diplôme d’Acxil qui a fait de beaux progrès tant du point de vue de la lisibilité que de la vitesse, passant de 35 lettres/ min à 52,5 lettres/min.Bravo à Acxil et coup de chapeau aussi à sa maman qui a su soutenir et encourager Acxil dont l’attention est très labile.Nous avons formé une belle équipe !

Joris

Joris est une jeune  garçon passionné par tout un tas de sujets mais pas  l’écriture. Il n’écrit quasiment  jamais et  lorsqu’il écrit, c’est très lentement. Peu motivé par une rééducation de son écriture, Joris a été  néanmoins d’accord pour fournir  du travail afin d’obtenir son crayon d’or ! C’est chose faite depuis hier, Joris  a  très nettement amélioré sa vitesse d’écriture et la qualité de son écriture.

Jugez plutôt :

Mathis

Mathis a fait d’énormes progrès même si l’écriture est loin d’être automatisée et reste coûteuse. Impossible de lui faire lever le crayon pour les lettres rondes, la tenue de crayon est encore assez crispée mais rien à voir avec ce qu’il faisait 6 mois auparavant. Il peut être fier du travail accompli. Je remercie aussi ses parents qui l’ont soutenu avec beaucoup d’implication. Bravo Mathis, tu as bien mérité ton diplôme et ton crayon d’or !

Clovis

Pour diverses raisons, la séance-bilan de Clovis s’est déroulé presque 5 mois après la dernière séance. Nous avions travaillé durant son CM1, de février à août; l’écriture était toujours très coûteuse pour Clovis.
J’ai reçu aujourd’hui un garçon épanoui qui a gagné en assurance. Il a plaisir à écrire même si ça reste difficile et il a beaucoup gagné en vitesse ! Bravo à lui, à sa maîtresse et à ses parents qui le soutiennent et l’encouragent.
Clovis a préféré vous montrer son écriture à travers la poésie de La Fontaine, elle est plus appliquée que son écriture de cahier du jour.

Je tiens  à vous  montrer son écriture efficace :

Antonin

Antonin est un élève appliqué. Écrire le fait souffrir jusqu’entre les omoplates ! Le poignet est mis à rude épreuve lorsqu’il écrit , les doigts ne sont pas reste.

Je ne résiste pas  au plaisir  de vous montrer son cahier de rééducation

Mi-décembre nous avons fait le bilan de sa rééducation commencée en  mai 2017 (CM1) et terminée  en septembre. Antonin n’a plus mal dans les omoplates ni dans les doigts (le poignet mérite  encore d’être bien surveillé) et il suit le rythme de la classe sans problème. Bravo Antonin !

Samuel

Samuel a commencé la rééducation de son écriture en février 2018 alors qu’il était en CM2.
Il écrivait lentement et se plaignait de douleurs au poignet et aux doigts. Après 8 séances, Samuel était prêt pour la 6ème . Je l’ai revu aujourd’hui (septembre 2018) : Samuel arrive à prendre ses cours dans les temps, son écriture est lisible et fluide même si quelques lettres demandent à être revues.
Soutenu dans sa scolarité par une AVS depuis le CE1, Samuel peut être fier de ses progrès, il est maintenant autonome. Bravo !

Titouan

En 6 séances Titouan a réussi à totalement changer sa tenue de crayon, les douleurs au poignet ont disparu, la formation des lettres est nettement plus fluide, plus lisible et il a également gagné en rapidité.Prêt pour la 6ème ! Bravo Titouan

Les collégiens

6ème

Lélio

Je suis ravie de vous présenter  les progrès de Lélio, élève de 6ème  qui a fait des  progrès remarquables.

Son écriture avant :

Lélio est venu au cabinet parce qu’il était illisible et qu’on lui proposait de passer à la frappe au clavier, ce qu’il  a refusée. Ses professeurs se  plaignaient de ne pas arriver à le déchiffrer, mais comme il arrivait, lui,  à se relire, il ne voyait pas trop le problème. D’ailleurs  il n’est pas venu de gaité de cœur  à la première séance. Il a  pourtant  joué le jeu, soutenu par sa mère qui a été bluffée par les  progrès de son fils après  6 séances de travail.

Lélio est revenu me voir pour faire le bilan 2 mois après la fin de la rééducation. Force est de constater que  les choses sont acquises. Même en vitesse accélérée son écriture reste lisible.

écriture vitesse  normale

Écriture vitesse accélérée

Vous  voyez ci-dessous son avant/après qui montre que  le travail régulier porte ses fruits et qu’il  est  possible de  restaurer  une mauvaise écriture même tardivement. Bravo Lélio !

Noah

Noah était venu en rééducation alors qu’il était au CM1. L’écriture était très couteuse à l’époque et s’il avait  bien progressé l’écriture restait coûteuse pour Noah qui affirmait qu’il n’aimait pas écrire.

Il est revenu  me voir  en fin d’année de 6ème. Noah est dans  une classe CHAM (Classes à horaires aménagés musique). Dysgraphique, il bénéficie d’aménagements : la plupart des  professeurs lui fournissent les cours  photocopiés mais pas tous. Il a parfois du mal  à terminer ses cours  ou ses évaluations  mais et il n’est plus fâché avec l’écriture (au contraire), il est  beaucoup  plus à l’aise,  plus  fluide, plus rapide, néanmoins l’écriture à tendance à se détériorer. La  posture et  la tenue du crayon sont bien restées en place (exceptée la main gauche),  par contre certains ductus et les règles de base ne sont plus appliqués.

Après 3 séances, Noah est  presque au point, il applique en classe et  il lui reste  à automatiser cela pendant l’été … hélas Noah néglige l’entrainement

et dès septembre les anciennes habitudes sont de retour : lettres en plusieurs  morceaux, passagers débarqués… j’en passe. Il y a du  bien et du  moins  bien

Je sais  pouvoir  compter sur  lui (et son papa) pour redresser la barre, cela  signifie  consacrer du temps à s’entrainer pour automatiser ce qui  ne  l’est pas. Noah et son papa font  beaucoup de kilomètres  pour venir  me voir, aussi  nous avons  convenu qu’il repartait avec son diplôme mais c’est à son père que  j’ai remis  le crayon d’or qui le lui remettra quand la règle des passagers sera respectée.  Bravo Noah ! je compte sur toi !

Arthur

Les professeurs d’Arthur se plaignaient du manque de soin apporté à ses écrits et également du manque de lisibilité de son écriture. C’est par ailleurs un excellent élève et un très bon lecteur. Pour Arthur, le  plus gênant c’était surtout les douleurs qu’il ressentait dans le poignet et le manque de rapidité. En effet, lorsqu’il est venu au cabinet, son écriture était de 33 lettres/minute « en s’appliquant » … en 6ème c’est juste  impossible! Alors, pour arriver à prendre tous les cours et  à finir dans les temps ça donnait ça :

Dès la 3ème séance les progrès étaient au rdv et la vitesse nettement améliorée. Quelques séances de plus, notamment sur les stratégies de copie, ont encore permis d’améliorer la vitesse.

Bravo Arthur !

Fabien

Fabien est  un excellent élève mais écrire  le fait souffrir, son poignet en particulier. Il transpire  excessivement dès qu’il prend le crayon en main, signe d’une grande anxiété lorsqu’il s’agit d’écrire.

Son objectif : pouvoir écrire vite d’une écriture régulière.

En 4 séances il a atteint ses objectifs ; bien  entendu,  les douleurs ont  disparues et la transpiration aussi : fini les feuilles qui gondolent ! Fabien maîtrise !

Au test BHK (écriture d’un texte pendant 5 minutes) il est passé de 243 lettres d’une écriture malhabile à 354 lettres d’une belle écriture régulière.

Bravo champion !

Théo

Voici une rééducation dont je suis particulièrement fière car avec Théo nous partons de loin !  Voici  un échantillon de son écriture avant rééducation:

Théo est un jeune de 15 ans, très discret,très émotif et très anxieux. Il a eu des problèmes de santé à la naissance qui lui occasionnent des tremblements essentiels qui s’intensifient avec le stress, ce qui n’est pas évident à gérer pendant l’acte graphique.

Peu à peu Théo a pris confiance dans sa capacité  à réussir, il m’a aussi accordé sa confiance et les tremblements se sont nettement estompés. Dyspraxique, on lui a préconisé l’ordinateur dès  le CM2 mais ça ne lui a pas convenu. Théo  écrivait donc  à la main  (soulagé par  son AVS) , mais c’était très peu lisible et cela lui occasionnait des  douleurs très intenses dans les doigts. L’utilisation d’un manchon a miraculeusement  fait disparaître ses douleurs (ce que je ne m’explique pas, mais c’est la réalité). En avril,  il  a réussi un exploit ! il  a écris 1 page de cours  recto-verso (son AVS l’a soulagé  à deux petites reprises seulement) !

Je viens de le recevoir en séance bilan, nous avons  revu  deux ou trois détails, mais les acquis sont solides. A son rythme, il peut écrire plus longtemps, des quantités  plus  importantes, de façon lisible, en toute autonomie.

Bravo Théo! Toutes mes félicitations. Voici sont avant/après :

5ème

Maxime

Au tour de Maxime de quitter le cabinet avec son diplôme en poche. Sois attentif à ta posture Maxime et tout ira bien !

Nitya

Il aura fallu 5 séances à Nitya pour arriver à écrire sans forcer et sans se fatiguer. Nitya, bien qu’excellent élève (il « a sauté » une classe en primaire) celui-ci ne prenait plus ses cours, ce qui a eu un assez mauvais effet auprès de ses enseignants qui lui reprochaient son comportement sans déceler que le problème venait (en partie ?) de son incapacité à écrire. Très impliqué dans sa rééducation, il a fait seul ses exercices-maison très régulièrement (c’est la clef de la réussite). L’écriture est transformée,Nitya maîtrise.Pour être encore plus efficace nous avons travaillé l’introduction de quelques abréviations à utiliser en 4ème puis en 3ème en prévision de la prise de notes au lycée.

4ème

Natan

Nathan  est au  collège en classe de  4ème lorsqu’il entreprend sa rééducation de l’écriture  fin mars 2017, il a deux ans d’avance (12 ans). Tout le monde s’accorde  pour dire qu’il écrit mal:

Mais le plus embêtant est que  l’acte d’écrire lui occasionne des douleurs au poignet, dans l’avant-bras et le bras.

En 5 séances ( 23 mars  2017 – 13 juin 2017, soit à peine 3 mois) Nathan s’est approprié sa nouvelle tenue de stylo, les douleurs ont disparues et l’écriture est revenue régulière, bien posée sur la ligne, en voie de personnalisation.

Je l’ai revu en  séance  bilan  début novembre, rien à redire si ce n’est de mieux placer sa main gauche, de mieux gérer la marge de droite et d’introduire des abréviations mathématiques en prise de notes pour préparer le lycée.

Toutes mes félicitations !

Argan

Aujourd’hui c’est au tour d’Argan de  terminer  sa rééducation de  l’écriture. Diagnostiqué dysgraphique, il a dans  un premier temps appris  la frappe au clavier en 6ème mais  il a  vite renoncé  à s’en servir en classe, réservant l’outil informatique pour les devoirs  à la maison.  Il a donc continué  à prendre ses cours  à la main, mais du fait de sa lenteur  il n’arrivait pas  à prendre  l’intégralité de ses cours. L’exigence de rapidité a aussi eu pour conséquence une détérioration de son écriture au point qu’il avait parfois du mal  à se relire. Pour couronner le tout Argan ressentait  des douleurs dans  la main. Il a fallu 7 séances à Argan pour restaurer une tenue de crayon  conforme et efficace et retrouver de la lisibilité. Argan suit le rythme de la classe  sans  problème, prend la totalité de ses cours et arrive à se relire. Bref sa rééducation est terminée ! Quelques petites  choses sont encore perfectibles et je l’incite  à commencer à introduire quelques  abréviations en prévision de la 2nde.

Elian

Il n’aura fallu que 4 séances  à Elian pour restaurer une tenue de stylo plus confortable. Du coup les douleurs ont disparu et l’écriture est devenue plus  lisible, plus régulière.Bravo !

3ème

Nathanaël

Nathanaël, collégien de 3ème, est un très  bon élève mais son écriture est illisible. Ses professeurs s’en plaignent, ses parents aussi. Pour lui également, ce n’est pas simple de relire ses cours. Il se plaint aussi de douleurs au poignet, rien d’étonnant quand celui-ci est  constamment fléchi. Après  7 séances Nathanaël est suffisamment  rapide, il est lisible même si le poignet lui fait  encore un peu mal à la longue …forcément il n’est pas  dans  l’alignement de la main et de l’avant-bras. Moyennant  ce petit ajustement,  Nathanaël a terminé sa rééducation. Bravo !

Questionnaire remis au professeur  principal :

Divers : lycéens, adultes, rééducations longues, IEF, handicap….

Jules : Des nouvelles 2 ans après

J’ai eu aujourd’hui l’immense plaisir de revoir un ancien élève 1 an et 1/2 après la fin de sa rééducation et de constater qu’il n’avait oublié aucun des conseils donnés alors. Parti de loin, nous avons commencé la rééducation de son écriture en CE1 jusqu’au 1er trimestre de CE2.
Aujourd’hui, Jules souhaitait des conseils pour choisir un stylo plume (demandé par la maîtresse de CM2) , il a voulu pour cela consulter « la dame de l’écriture » (moi 😉)
Vous verrez ici les 3 étapes de son écriture
avant rééducation

 Après rééducation
et 1 an 1/2 après la fin de rééducation :

Patrick : la dysgraphie lente et précise

Patrick est  un sacré  numéro ! Malgré de  nombreuses » dysficultés » il s’accroche et progresse à son rythme ! et il ne manque  pas d’humour !

Patrick est typiquement ce qu’on appelle  un dysgraphique  « lent et précis » selon la typologie établie par J. de Ajuriaguerra : ses cahiers sont magnifiquement bien tenus, son écriture est parfaite mais très très lente. La moindre imperfection donne lieu  à retouches, bref, l’écriture n’est pas  fonctionnelle.

Il était venu une première fois  en CE1 et il avait bien progressé, il était alors encore scolarisé à l’école et était accompagné  d’une AVS,  mais suivre le rythme de la classe était malgré tout difficile. Ses parents ont décidé de  faire l’instruction en famille  pour lui concocter  du « sur-mesure ».

C’est avec beaucoup de pédagogie que sa maman accompagne au quotidien  les apprentissages de Patrick qui se passionne pour un tas de sujets variés (la géographie en particulier si mes souvenirs sont bons). Après une  interruption de sa rééducation de 2  1/2 ans, il est revenu me voir. Aujourd’hui au CM2, il a fallu reprendre  les bases qui n’étaient  pas automatisées et gagner en vitesse. Même s’il est encore  loin de la vitesse requise pour sa classe d’âge, Patrick à bien progressé : son écriture est plus fluide, les soudures et les retouches ont quasiment  disparues. Un entrainement quotidien est  maintenant nécessaire pour consolider les acquis et continuer à progresser. Il faudra certainement à l’avenir conjuguer  écriture manuscrite et  frappe au clavier pour lui permettre de « souffler », car l’écriture reste coûteuse.

Bravo Patrick pour le sérieux de ton travail et aussi à ta maman sur qui j’ai pu compter, ce fut un véritable travail de collaboration. Mention spéciale au papa qui faisait le taxi (2h aller/2h retour) et qui s’est passionné pour la graphopédagogie.

Luca : dyspaxique, Luca CE2 n’écrivait qu’en « lettres bâtons »

DES PROGRÈS FANTASTIQUES ! Luca est arrivé au cabinet en mai  2017, à la fin de  son CE2. . Diagnostiqué dyspraxie dès le CP, il a bénéficié d’une AVS à partir du CE1.

Depuis  la maternelle, Luca écrivait uniquement  en lettres « bâtons ». Vous  imaginez  à quel point  ça été compliqué pour lui de suivre le rythme de la classe. Impossible en effet  d’accéder à la fluidité

Dès la deuxième séance  de rééducation Luca a adopté une bonne tenue de crayon. Grâce  à l’aide de sa maman, Luca a fait ses exercices d’entrainement très régulièrement et les progrès ont été constants et même spectaculaires !

Voici son écriture après 10 séances :

Même si la vitesse est  insuffisante pour suivre totalement le rythme de la classe, Luca a fait aussi d’énormes progrès du point de vue de la vitesse d’écriture : il est passé de 22 lettres/minute à 34 lettres/minute. Et je suis certaine  qu’il peut encore faire des progrès parce qu’il va gagner en assurance.

Je passe le relais à l’ergothérapeute qui va lui enseigner la manière efficace de frapper au clavier afin qu’il puisse utiliser l’outil informatique selon les besoins.

Il a bien entendu eu son diplôme. The winner is LUCA !!!

Histoire d’une rééducation en vidéo : ALBIN

Le contenu masqué vient ici

Tarif

Chaque séance coûte 60 € et dure 1 heure.

Le règlement s’effectue par chèque ou en espèces à la fin de chaque cours.

La sécurité sociale ne prend pas en charge les séances de graphopédagogie. Certaines mutuelles proposent un remboursement total ou partiel.

Dans le cas d’ouverture de droit à la MDPH, la rééducation en graphopédagogie peut être incluse dans l’enveloppe attribuée.

Devis et factures sont établis sur demande.

Bilan

Le bilan est réalisé lors de la première séance et ne donne pas lieu  à un supplément. Il n’est pas rédigé par écrit, mais en cas de besoin, je prends contact avec les autres professionnels impliqués dans le suivi de l’enfant si la famille le souhaite.

ATTENTION : TOUT COURS NON DÉCOMMANDÉ 48 HEURES À L’AVANCE RESTE DÛ.