C’est la rentrée : quelle chaise et quel bureau choisir pour bien écrire ?

Pour écrire il est important d’être bien installé, ceci peut avoir une grande incidence sur la qualité du travail scolaire de votre enfant. Il faut éviter d’avoir une posture instable qui pourrait avoir des répercussions sur l’écriture, l’attention et la concentration. Une mauvaise posture c’est aussi des répercussions physiologiques : organes comprimés, circulation sanguine gênée, maux de dos, maux de tête, crispations, anxiété…

L’instabilité rend plus difficile la capacité du cerveau à bien communiquer avec le corps. Cette connexion corps-cerveau est évidement primordiale pour faciliter les apprentissages cognitifs.

« L’acquisition du contrôle postural permet un contrôle plus efficace des petites articulations du poignet, de la main et des doigts, essentiel au développement de la motricité fine et de l’écriture. Si le tronc et les grandes articulations sont stables grâce à un contrôle postural efficace, l’enfant pourra dissocier plus facilement le mouvement entre son poignet, sa main et ses doigts : l’efficacité et la précision des gestes fins s’en trouve donc décuplée. L’acquisition d’un bon contrôle postural permet de plus à l’enfant d’avoir une meilleure endurance dans le maintien de la position assise. » infoenfancefamille.com

Voici donc quelques facteurs importants dont il faut tenir compte lors de l’achat d’un bureau pour que votre enfant puisse faire ses devoirs bien installé et ce, quel que soit son âge.

 Quelle est la posture requise pour un maximum de confort ?

 

Pour un confort maximum il faut avoir :

  • le dos droit
  • les pieds à plat sur le sol ou inclinés à 10°
  • les jambes pliées à 90%.
  • les deux avant-bras à 90° en appui sur la table

 

 

en savoir  plus : https://www.isabelle-godefroy.fr/la-posture/

Quels critères prendre en compte pour choisir la chaise de bureau ?

Il faut impérativement qu’elle soit stable, les roulettes sont donc à proscrire absolument. La chaise doit garantir un bon maintien du dos. La hauteur de  l’assise doit être en rapport avec la hauteur du plateau de la table de façon à ce que les avant-bras reposent à 90°. Pensez à compléter avec un marche pieds si les pieds ne sont pas en appui sur le sol. Une chaise réglable en hauteur peut être une bonne option mais  sans  roulette.

 

La chaise évolutive est sans aucun doute, le meilleur choix. C’est un investissement un peu coûteux mais durable car elle accompagnera la croissance de votre enfant tout au long de sa scolarité. Autre avantage, elle s’adapte à toutes les tables de la maison, de la chambre au salon en passant par la cuisine. Elle servira aux frères et sœurs et se vend très bien d’occasion lorsqu’on n’en a plus l’usage.

Quels critères prendre en compte pour choisir un bureau ?

Pensez à le choisir suffisamment large, pas trop étroit pour pouvoir poser trousse, livre et cahier. Il peut s’agir :

 

d’un bureau simple : il faudra alors être attentif au choix de la chaise pour que les jambes et les bras soit en position 90°

 

 

 

 

d’un bureau réglable en hauteur : c’est le meilleur choix si votre enfant travaille à son bureau.

 

 

 

 

d’un bureau à plateau inclinable (régler de 10° à 15° environ, idéal pour l’appui de l’avant-bras lors de l’écriture et le confort visuel en  lecture afin de diminuer la flexion du tronc et du cou.

 

 

 

 

d’un bureau d’écolier avec une table inclinée avec le banc attaché : s’il n’y a pas de réglages  possibles veillez à ce que le banc soit à la bonne distance de la table pour que les avant-bras soient bien en appui à 90°. Vérifier aussi la hauteur de l’assise.

 

Votre enfant ne tient pas en place sur une chaise ?

Votre enfant présente une faible tolérance à conserver la position assise, il a besoin de bouger plus fréquemment en raison de la fatigue qui s’installe et il est par conséquent moins concentré sur sa tâche. Il peut aussi avoir tendance à gesticuler, à adopter des postures inadéquates. C’est le cas des enfants présentant des troubles de l’attention avec hyperactivité. (TDA-H). Il existe un type de matériel qui permet de canaliser leur énergie et de maintenir leur niveau d’attention. De cette façon, l’enfant parvient davantage à s’impliquer dans les taches cognitives.

Le vélo-bureau

Le vélo-bureau

Le coussin d’air

le ballon

 

 

 

 

 

 

Dans tous les cas il faut penser à ne pas demander à votre enfant de rester des périodes  trop prolongées en position assise, et lui permettre des pauses : se lever, faire des exercices d’étirement, des mouvements croisés (Brain gym).

Attention toutefois, le mobilier ne fait pas tout : voyez ci-dessous les images de publicités qui montrent « le mauvais exemple » … cherchez l’erreur !

Pas de roulettes !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les pieds ne sont pas en appui !

Il est inutile d’acheter du matériel adapté s’il n’est pas utilisé convenablement.

Un autre point à ne pas  négliger : la luminosité

Pour bien travailler, il faut une bonne lumière (ni trop agressive, ni trop faible). Évitez l’éclairage par le haut ou l’arrière. L’idéal serait de placer le bureau perpendiculairement à la fenêtre. Le luminaire doit être posé sur le bureau :

  • À droite pour les gauchers
  • À gauche pour les droitiers.

En savoir plus  sur la spécificité des gauchers : https://www.isabelle-godefroy.fr/journee-nationale-des-gauchers/

Et si votre enfant était incapable de rester assis dans la posture correcte ?

Il se peut que votre enfant soit dans l’incapacité totale de garder la bonne posture assise de façon prolongée.

Il peut s’agir de réflexes primordiaux non intégrés.

Observez votre enfant :

  • Appuie-t-il sa tête sur sa main non dominante, ou pose-t-il sa tête et son bras sur la table ?
  • Se penche-t-il vers l’avant ou près de son cahier ?
  • Bouge-t-il dans tous les sens, se tournant ou pivotant d’un côté à l’autre ?
  • S’affale-t-il sur sa chaise ?
  • Tient-il sa chaise avec sa main non dominante ou la laisse pendre le long de son corps ?
  • Semble-t-il fatigué ou se plaint-il d’être fatigué ?

Ce sont peut-être les manifestations de réflexes non intégrés.

Je vous invite à approfondir le sujet en consultant un de ces deux sites :

http://www.reflexes.org/imp-reflexes-archaiques/

http://arc-en-flex.fr/

One comment

Laisser un commentaire