Quels cahiers choisir? Quel lignage choisir?

En France, on utilise majoritairement la réglure Seyes appelée communément « grands carreaux ». Chaque carreau mesure 1cm², découpé de fines lignes horizontales espacées de 2 millimètres. C’est  Jean-Alexandre Seyès, libraire-papetier français qui l’a créé en 1892.

  • Le premier interligne sert à délimiter la hauteur des petites lettres (a,o,e,i,c,m,n,s,u,v,w,x)

Image1

 

 

  • Deux interlignes en dessous pour toutes les lettres qui descendent : z, y, p, q, f, g, j

Image4

 

 

 

  • Trois interlignes pour les lettres à boucles qui montent : f, h, k, l, b

Image2

 

 

 

  • Deux interlignes pour le d et le t

Image3

 

 

 

En maternelle pour les premiers essais d’écriture, on utilise principalement du papier uni , format A5 ou A4 paysage. Le papier uni permet à l’enfant de régler la hauteur de son geste en fonction de la mobilité de ses doigts.

Attention ! Une erreur très répandue consiste à proposer aux  élèves des modèles trop grands qui vont induire un mouvement du bras ou du poignet et non des doigts.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lignage sera introduit à partir de la fin de GS, lorsque l’habileté pour écrire sera en partie atteinte. Il permet un contrôle visuel pour maintenir l’horizontalité de la ligne et une régulation de la hauteur des lettres.

L’apprentissage de l’écriture se fait généralement d’abord avec des interlignes plus larges.

Une habitude très largement répandue est de proposer le type de réglure ci-dessous (Double ligne 5mm, 3 mm ou 2 mm). Il  a l‘inconvénient de ne pas  visualiser la hauteur du deuxième interligne supérieur pour les lettres t et d, de même que le deuxième interligne inférieur nécessaire aux jambages descendants (z, y, p, q, f, g, j). Du coup, les jambages sont trop bas, les hampes trop hautes, les t et les d ont la même taille que les hampes bouclées. Les repères  visuels ne se  justifient donc pas. A noter aussi que la double ligne de 5 mm est vraiment inadaptée.

Il est préférable de commencer par une réglure Seyès agrandi de 3 mm  en début d’année.C’est la plus adaptée. Il est important de choisir un papier de qualité supérieure qui mette bien en valeur les contrastes, c’est particulièrement vrai pour les enfants souffrants de troubles neuro-visuels.

 

Choisir une réglure plus grande (4 ou 5 mm) risque d’induire des mouvements de flexion et d’extension trop importants pour des petits doigts de GS/CP et de provoquer de mauvais appuis, des torsions du poignet…

Au fur et à mesure des progrès et de la maîtrise de l’outil, on pourra réduire la taille les interlignes à 2.5mm. Enfin, on s’acheminera vers l’utilisation de la réglure standard « grands carreaux » de 2 mm. Le passage  d’une réglure à l’autre doit se faire  » à la carte » selon le degré de maîtrise de  l’élève. Il est tout à fait possible  de commencer  l’année  de CE1 avec un interlignage de 2.5 mm avec un passage au Seyès standard quand  le geste  est  maîtrisé.

A noter, l’existence d’une nouvelle réglure crée par Anne-Gaël Tissot, une de mes collègue rééducatrice en écriture, pour un de ses élèves dyspraxiques. Cette réglure introduit un interligne supplémentaire entre chaque ligne de base. Le premier interligne est de couleur plus foncée pour le repérer facilement. Les interlignes suivants sont matérialisés par des couleurs de plus en plus pâles.Ce lignage est appelé papier « Gurvan » téléchargeable sur le site http://www.sos-ecriture.fr/

 

Laisser un commentaire