Invitation professionnels de santé

Lundi 16 janvier 2017 à partir de 19h00

à la Maison des Gorges du Gardon

2, rue de la pente

à  Ste Anastasie (entre Nîmes et Uzès)

Rééducatrice de l’écriture dans le Gard depuis 2012 j’ai le plaisir de vous inviter à une rencontre autour d’un verre de l’amitié. Nous nous connaissons par l’intermédiaire des enfants que nous « suivons ». Je souhaite mieux vous connaître (pour celles d’entre vous que je connais déjà) et faire connaissance avec celles/ceux que je ne connais pas encore.

Ce sera l’occasion de vous présenter notre association : L’association 5E – Enseignement de l’Écriture pour Élèves, Étudiants et Enseignants -.  Elle a vu le jour en 2013, elle a pour objet de diffuser le plus largement possible les connaissances sur l’écriture manuscrite, son enseignement initial, sa rééducation.

Elle organise des formations, conférences, rencontres et autres événements.

En 2014, l’association a créé une formation spécifique pour rééducateurs en écriture afin de constituer un réseau national.

En 2015, elle a commencé à proposer des formations continues pour orthophonistes.

En 2017, elle envisage d’étendre ces formations à d’autres professionnels.

Merci, si possible,  de me confirmer votre présence soit par mail contact@isabelle-godefroy.fr

soit par téléphone (SMS)  au  06 42 68 20 25. Mais n’hésitez pas à venir à l’impromptu !

Se garer sur  la place de l’Église de Russan, la Maison du gardon est  à quelques pas de  là. C’est dans cette magnifique bâtisse, à l’étage (escalier de gauche).

Meilleurs vœux pour 2017

En savoir plus : http://www.association5e.fr/    ou      http://www.isabelle-godefroy.fr/

This entry was posted in Divers.

Les troubles neurovisuels et l’écriture

 

 

oeil   La détection de troubles neurovisuels  permettent de mieux comprendre comment des difficultés d’ordre visuels peuvent      impliquer des difficultés en lecture et en écriture.

Ces troubles ont été longtemps ignorés ou confondus avec des troubles ophtalmologiques (les fonctions sensori-motrices) alors qu’ils sont plutôt d’ordre fonctionnels que perceptifs.

Enfin mieux  connus, ils sont aujourd’hui mieux dépistés et rééduqués par des orthoptistes spécialement formés à la neurovision . Le mot écrit étant avant tout un objet visuel, il n’y a rien d’étonnant à ce que l’on s’intéresse aux capacités oculomotrices et visuo-attentionnelles afin de voir si un trouble de la fonction visuelle pourrait altérer la lecture et l’écriture. C’est un nouvel élément à prendre en compte dans l’évaluation de la dyslexie et de certaines dyspraxies.

Au cabinet, lorsque certains problèmes persistent malgré notre travail, c’est un facteur  à prendre en compte. Il n’est pas rare que j’incite les parents à vérifier auprès d’un orthoptiste formé à la neurovision qu’aucune gêne fonctionnelle ne soit en cause dans les cas énumérés ci-dessous:

–  difficultés à maintenir  la ligne

–  difficultés à  se repérer dans la page

–  difficultés à respecter les lignages

–  difficultés  à copier sans retours incessants au modèle

–  difficultés à mémoriser l’orthographe lexicale (mémoire visuelle)

 

Pour aller plus loin: